Le Centre National de la Danse
vous informe :

Faune Fomitch
1989, 11', couleur, adaptation, danse, U-matic

Réalisation : Charles Picq
Chorégraphie : Michel Kelemenis
Musique : Gilles Grand
Interprétation : Michel Kelemenis
Production : Plaisir d'offrir


Dans son costume jaune paille rappelant les costumes de bains du début du siècle, Michel Kelemenis tourne lentement sur lui-même. Ses enchaînements évoquent irrésistiblement son passé de gymnaste : même concentration, même souci de rassembler son énergie pour la libérer le moment venu, même maîtrise du rythme. Ce qui change, pourtant, c'est le parcours intérieur du danseur. Ecrit en hommage à Vaslav Nijinski, ce solo est en effet remarquable par la désinvolture avec laquelle Michel Kelemenis prend possession d'un mythe en le détachant de sa gangue historique, afin d'en mieux découvrir la candeur qui, à l'époque, avait subjugué et choqué le public. La musique de Gilles Grand, qui induit vitesse et fréquents changements de direction, s'abstient de toute ligne mélodique pour suggérer une atmosphère sensible aux moindres variations : tension, énergie, éparpillement des pensées et des gestes. De ce travail sur le phrasé et de ce que le chorégraphe appelle "la spirale du geste" seront issues les pièces suivantes, des chorégraphies de groupe qui développent les esquisses gestuelles de "Faune Fomitch".
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer