Le Centre National de la Danse
vous informe :

J'aurais voulu vous voir danser Madame Akarova
1991, 56', couleur, documentaire, danse, VHS

Conception : Thierry Génicot
Réalisation : Michel Jakar
Musique : Thierry Génicot
Production : Musique Danse, RTBF
Participation : Commissariat général aux relations internationales


Sept artistes d'aujourd'hui, danseuses, danseurs, chorégraphes, rendent hommage par la parole et par la danse à Akarova, artiste d'avant-garde de l'entre-deux-guerres. Même contrat pour chacun : un entretien avec l'artiste et quelques mètres carrés de la salle Akarova, le petit théâtre construit par le célèbre designer belge Raymond Baugniet, fermé en 1957 pour trouble de voisinage. Comment dansait Akarova ? C'est la question récurrente d'un film où réalisateur et chorégraphes n'ont de cesse de vouloir percer le secret d'une artiste qui ne désire pas transmettre d'indications sur les aspects formels de sa danse. La réalisation mixe entretiens et parties dansées dans une nuée d'effets vidéographiques. Il s'en dégage des relations étranges entre la détentrice d'un passé avant-gardiste qui a échappé à l'enregistrement filmé et les auteurs d'une modernité qui se cherche des racines. Le film renseigne peu sur l'histoire de la danseuse, ni sur ses interlocuteurs contemporains. Reste l'image pathétique d'une vieille dame qui esquisse quelques gestes de la danse qu'elle composa sur "Pacific 231" d'Honegger.
Patrick Bossati
CNC - Images de la culture

Fermer