Le Centre National de la Danse
vous informe :

Jérome Andrews, forwards and backwards
1992, 55', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : N+N Corsino
Production : Danse 34, Films du Tambour de soie, Musée d'art moderne et d'art contemporain de Nice, Imerec
Participation : SACD, Ministère de la culture et de la francophonie (DMD)


Tourné quelques mois avant sa mort, ce portrait du danseur, chorégraphe et pédagogue américain Jérome Andrews est réalisé par les duettistes N+N Corsino, plus connus pour leurs activités de danseurs-vidéastes. Un portrait d'une belle sobriété, que n'illustrent ni photos ni extraits de spectacles. Quelques phrases s'intercalent parfois entre les images dont celle-ci en ouverture : "C'est l'esprit qui fait la forme. Le lieu de la danse est dans le mouvement qu'il soit juste ou faux." La vocation de danseur de Jérome Andrews lui apparut en rêve, à l'âge de 12 ans : "l'extase de l'animal", ainsi définit-il cette expérience. Trois ans plus tard, il obtient une bourse pour entrer à la Cornish School Dance de Seattle. A 17 ans, il danse avec Ruth Saint-Denis, puis avec Martha Graham et Doris Humphrey. Plus tard, il rencontre la danse expressionniste allemande et travaille avec Kurt Joos, puis Mary Wigman qu'il admire profondément. Enfin, il s'installe en France dans les années 50 et danse alors avec Olga Stein, Karin Waehner, Jacqueline Robinson, les Dupuy. Une vie pleine de mouvements...
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer