Le Centre National de la Danse
vous informe :

La lampe
1990, 8', couleur, fiction, danse, U-matic

Réalisation : Joëlle Bouvier, Régis Obadia
Musique : Armand Frydman
Production : Arcanal, MC Le Havre, Ina, CR Haute-Normandie, Films Angle d'ailes


Une femme haletante, un peu groggy, dans un hammam désaffecté. A chaque mouvement sa tête part en arrière et de sa bouche s'échappe un cri. Un homme arrive, une vitre les sépare. Sur les stridulations d'un orchestre à cordes, ils se poursuivent sans pouvoir se toucher. Puis, brusque raptus chorégraphique, changement de décor, étreintes dans des lés de plastique noir ; enfin, ils dansent ensemble. L'image des femmes dans les chorégraphies et les films des Bouvier-Obadia se construit souvent à partir d'une énergie contradictoire qui les fait hésiter entre la totale soumission et le rejet brutal de leur partenaire. Seules, quelque chose leur manque, mais quand l'autre est là, il devient très vite insupportable. "La Lampe" est la mise en scène magistrale de ce sentiment paradoxal qui constitue l'articulation essentielle de l'écriture des deux chorégraphes. Le film a obtenu quatre prix en 1991 dont celui du jury au festival international du jeune cinéma de Montréal et le grand prix de la qualité de l'image au FIFA.
Patrick Bossati
CNC - Images de la culture

Fermer