Le Centre National de la Danse
vous informe :

Mama Africa
1994, 55', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : Charles Picq
Production : France 3 Lyon, Maison de la danse (Lyon), Agat films & cie
Participation : CNC, Ministère de la culture (DMD)


Depuis dix ans, chaque biennale internationale de danse de Lyon offre l'occasion de plonger dans le foisonnement musical et chorégraphique d'un continent. Pour "apporter son grain de sable à la lutte contre le racisme", Guy Darmet a réuni lors de l'édition 1994 "Mama Africa", des artistes travaillant pour la plupart hors d'Afrique : Bill T. Jones, Elsa Wolliaston, Irène Tassembedo, Fred Bendongue. Moins d'un siècle et demi après l'abolition de l'esclavage, qu'en est-il de la diaspora africaine disséminée des Caraïbes à l'Amérique ? Dans ce documentaire, toutes les questions posées par la négritude sont abordées, mais aussi celles qui tentent de départager les danses à vocation sacrée et les recherches formelles nées de la confrontation à la modernité. Si les interventions fréquentes des chorégraphes africains et américains marquent clairement le souci de ne pas mettre de côté la question de l'esclavage, les Africains francophones, Elsa Wolliaston notamment, apparaissent moins souvent dans le film. La colonisation reste peut-être encore un sujet vaguement tabou.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer