Le Centre National de la Danse
vous informe :

Noëlla Pontois, portrait d'une femme
1996, 49', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : Chantal Malenfant, Gilles Sandoz
Interprétation : Noëlla Pontois
Production : Agat films & Cie, Paris première
Participation : CNC, Ministère de la culture et de la francophonie (DMD), Ministère de la jeunesse et des sports


Noëlla Pontois, la danseuse classique par excellence : cet adage est décliné sur tous les tons par les amis, professeurs et chorégraphes qui se livrent au difficile exercice de l'hommage admiratif. Les informations concernant la carrière de cette danseuse étoile, sans doute la plus grande de ce siècle, proviennent de Noëlla Pontois elle-même et de sa fille Miteki Kodo, également danseuse. La danse a été mon moteur et ma raison de vivre, annonce d'emblée Noëlla Pontois, qui se consacre maintenant à l'enseignement de la danse classique. Comme pour confier un secret, elle ajoute que la danse l'occupant à 80%, elle a consacré le reste de son temps à la découverte de la littérature et la peinture. Dans son atelier, le peintre Paul Collomb évoque les années 50 au milieu des nombreux tableaux qu'il a fait d'elle. Le film témoigne également des relations privilégiées qu'eut Noëlla Pontois avec Rudolf Noureev de 1968 à 1992. Il vous amenait à "sortir de vous", rappelle-t-elle, et imposa à toute une nouvelle génération, sa façon de danser fondée sur la qualité de l'interprétation et non plus sur la virtuosité.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer