Le Centre National de la Danse
vous informe :

Notre-Dame de Paris
1996, 86', couleur, adaptation, danse, U-matic

Réalisation : André Flédérick
Chorégraphie : Roland Petit
Musique : Maurice Jarre
Interprétation : David Garforth, Isabelle Guérin, Laurent Hillaire, Nicolas Le Riche, Manuel Legris
Production : Telmondis, Opéra national de Paris, France 2
Participation : CNC, Ministère de la culture (DMD), Plan action 16/9 de la CEE


Il est évidemment fort tentant de chorégraphier l'oeuvre de Victor Hugo, opposant la beauté plastique d'Esméralda et de Phoebus à la déformation physique de Quasimodo et morale de Frollo. De là à en faire une parabole sur l'évolution du ballet classique à la danse moderne, il n'y avait qu'un pas, franchi allègrement par Roland Petit avec les danseurs de l'Opéra national de Paris. Les mouvements du choeur ne sont pas sans rappeler la gestuelle, jugée scandaleuse à l'époque, de Nijinski : saccadés et rapides, ils font écho aux déplacements dissymétriques de Quasimodo (Nicolas Le Riche), et contrastent avec l'écriture classique des autres figures de "Notre-Dame de Paris" : la grâce d'Esméralda (Isabelle Guérin) et de Phoebus (Manuel Legris) et la suffisance de Frollo (Laurent Hilaire). Le décor, conçu d'après René Allio, joue sur le gigantisme du lieu et son écrasante autorité sur le peuple. Aucune intimité ne peut y naître ; aussi, André Flédérick privilégie les plans larges et ne s'autorise que quelques gros plans lors des duos ou des solos des danseurs étoiles. Une captation de ballet dans l'acception la plus simple et la plus fidèle du terme.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer