Le Centre National de la Danse
vous informe :

Questa pazzia e fantastica - Paysages fabriens
1993, 46', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : Herman Van Eyken
Chorégraphie : Jan Fabre
Production : Kaaïtheater, Alice in wonderland, Arcanal
Participation : Troubleyn, Allarts, De Haagse filmstichting, Antwerpen 93


Dans le château de Aldenbiesen, Jan Fabre prépare le premier volet de sa trilogie "The Minds of Helena Troubleyn", un opéra créé en collaboration avec Eugeniusz Knapik (compositeur). Herman Van Eyken observe le travail du metteur en scène-chorégraphe et donne à son documentaire une forme originale, plus suggestive qu'explicative, plongeant directement le spectateur dans l'univers de Jan Fabre. Herman Van Eycken montre comment Jan Fabre observe son équipe au cours des improvisations et des 'exercices', captant les forces créatrices, les personnalités ; comment il rassemble ensuite le matériel ainsi créé, passant du rôle de récepteur à celui d'émetteur. A travers les entretiens présentés en voix off, comme à travers les indications données en répétition, on saisit l'essence du travail de Jan Fabre, basé sur "la musicalité, le rythme, les silences et les mouvements", d'une extrême exigence. L'atmosphère du film de Van Eycken s'imprègne de celle du spectacle de Fabre, un univers étrange, parfois énigmatique, règne nocturne dominé par le regard du hibou, envahissement de bleu, couleur des décors et des costumes, obtenue par un crayonnage en tous sens au stylo bic bleu !
Guillaume Courtier
CNC - Images de la culture

Fermer