Le Centre National de la Danse
vous informe :

Rosella Hightower
1991, 49', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : François Verret
Chorégraphie : Rosella Hightower
Musique : Ghédalia Tazartès
Production : La Sept, Association 1B, TNDI, Lieurac productions
Participation : CNC, Ministère de l'éducation nationale et de la cuture (DMD, DDF), Procirep


Portrait impressionniste de la danseuse et chorégraphe américaine installée depuis longtemps à Cannes où elle dirige une école de renommée internationale. Etoile des ballets du marquis de Cuevas, elle étudia avec les plus grands, Fokine, Tudor, Dolin, Kay, Robbins. Nijinska créa pour elle "Rondo Capriccioso" et John Taras "Piège de lumière". C'est lors de la création collective "L et eux, la nuit" que François Verret rencontra cette 'prima ballerina' au mouvement très libre, qui est aussi une enseignante exigeante. Ensemble, ils se promènent dans des paysages du bord de mer, retournent à New York, au Jacob's Pillow, lieux de ses premières rencontres artistiques, et dans les coulisses du ballet de Harlem où elle transmet la chorégraphie de Nijinska dont elle fut la dédicataire. Conversations de crépuscule entre un chorégraphe-réalisateur fasciné et amoureux et une vieille dame têtue, obstinée et heureuse. "La danse est une étrange complétude", dit-elle en visionnant les images d'un film d'archives qui la montre en Salomé passionnée sur le toit d'un immeuble.
Patrick Bossati
CNC - Images de la culture

Fermer