Le Centre National de la Danse
vous informe :

Une danse, le temps d'une chanson
La chanson des vieux amants

1997, 6', 1997, couleur, fiction, danse, U-matic

Réalisation : Pascal Magnin
Chorégraphie : Madira Sardancourt
Interprétation : Madira Sardancourt
Production : Heure d'été productions, Qwazi Qwazi film, Arte
Participation : CNC, Ministère de la culture (DMD), Ministère des affaires étrangères, Procirep


Filmée en plan large dans un décor minimum - des flammes, qui donnent aussi le seul éclairage à la scène -, Madira Sardancourt se jette dans le flot lyrique des paroles de Jacques Brel et toute sa danse irradie cette offrande d'amour que rien, semble-t-il ne saurait consumer. Voilà bien une chanson à laquelle il n'était pas évident de se frotter. L'univers de Brel a tant pénétré notre imaginaire, si bien coloré et sublimé les expériences de chacun, qu'il n'était sans doute pas simple d'en proposer une image. Ce qui explique peut-être le parti pris simple et sans prétention de la chorégraphe et interprète, et du réalisateur. Comme son prénom d'emprunt l'indique, cette danseuse française pratique la danse indienne. Elle utilise le langage gestuel fortement codifié d'un art traditionnel pour exprimer, ici, les mots d'amour éternels.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer