Le Centre National de la Danse
vous informe :

Le danseur rouge - Jean Weidt
1989, 54', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : Klaus-Peter Schmitt, Jean-Louis Sonzogni, Petra Weisen Burger
Chorégraphie : Jean Weidt
Musique : Christian Otto Engelhardt
Production : La Sept, Lieurac productions
Participation : CNC, SWF Baden Baden, Télé Europe


A Hambourg, en 1927, alors que l'Allemagne compte quelques six millions de chômeurs, Jean Weidt renonce à son travail de jardinier pour se consacrer à la danse. Dans un pays sans tradition chorégraphique spécifique, il rejoint de jeunes artistes passionnés qui veulent libérer la danse et se libérer par elle des codes du ballet classique. La danse expressionniste va naître. Un documentaire tourné à Berlin en 1988, année de la mort de ce danseur expressionniste autodidacte. Le vieil homme évoque des souvenirs au fil des questions posées par ses élèves dans le conservatoire où il enseignait encore. Sa danse, précise-t-il, a toujours été attentive aux messages sociaux. Ses personnages sont des ouvriers, des soldats, des exclus. Proche du parti communiste, Weidt a, peu ou prou, toujours milité pour une vie meilleure et un changement de société. Son existence rude, souvent miséreuse et ballotée par les événements, ne l'ont jamais empêché de danser, comme cette nuit d'été algérienne où, pendant la deuxième guerre mondiale, il créa devant cinq mille soldats anglais en permission un faune céleste et vigoureux sur la musique de Debussy.
Patrick Bossati
CNC - Images de la culture

Fermer