Le Centre National de la Danse
vous informe :

Les lumières de music-hall
Jospéhine Baker

1996, 26', couleur, documentaire, musique, VHS

Conception : Jacques Pessis
Réalisation : Jacques Pessis
Production : P6 productions, La Cinquième
Participation : CNC, Sacem, Ministère de la culture (DMD)


Joséphine Baker occupe une place à part dans l'histoire du music-hall. Cette célèbre meneuse de revue qui a parcouru les scènes internationales sa vie durant, était aussi une femme de conviction. Agent d'espionnage pour les forces de la France libre en 1939, elle fut aussi un farouche défenseur de la cause antiraciste. Joséphine Baker est née en 1906 dans le quartier noir de Saint-Louis aux Etats-Unis. Ses prédispositions pour la danse se révèlent très tôt. A Broadway, on remarque sa façon si personnelle de bouger et on l'engage pour être la vedette d'une "revue nègre" à Paris. Au théâtre des Champs-Elysées, c'est le triomphe immédiat : elle apparaît nue, couverte de plumes, et déclenche un véritable scandale. Elle restera la meneuse de revue vedette des grands cabarets européens jusqu'en 1939. Après la guerre, tout en continuant à chanter aux quatre coins du monde, elle crée un centre d'accueil pour orphelins de toutes origines et adopte douze enfants. Joséphine Baker est morte ruinée à 69 ans, riche d'une existence d'artiste mise au service de son idée de la justice sociale.
Mario Fanfani
CNC - Images de la culture

Fermer