Le Centre National de la Danse
vous informe :

Djai
1994, 43', couleur, documentaire, danse, U-matic

Conception : Daniel Larrieu, Patrice Nezan
Chorégraphie : Daniel Larrieu
Réalisation : Patrice Nezan
Production : Lieurac productions, Arcanal, Astrakan,


Revêtus de salopettes, les danseurs du Jeune Ballet de France et ceux de l'école de danse traditionnelle thaïlandaise interprètent "Mimi", une chorégraphie de Daniel Larrieu, sur "Ménilmontant" et "Revoir Paris" chantées par Trenet. Créé à Bangkok, le spectacle mêle les figures fluides et les portés enthousiastes propres au chorégraphe, à la retenue et à la complexité de la danse thaï. Un point commun entre ces deux cultures, le coeur - "Djai" en thaï - qui donne son titre à ce documentaire et livre l'enjeu de la danse pour Daniel Larrieu : tisser d'infinis réseaux partant de l'intérieur du corps, de l'intimité du ressenti, vers l'espace ouvert, extérieur et chargé de symboles. Ce projet artistique a su prendre en compte les interdits (pas de danses mixtes) et conventions de la danse thaï traditionnelle (la verticalité, seule position autorisée), et créer un type de transmission à double sens entre danseurs français et asiatiques. Il est vrai que le parcours de Daniel Larrieu se singularise par son désir de rencontres. Entrecoupé de séquences dansées par le chorégraphe dans divers lieux de Bangkok, "Djai" garde la trace d'une belle aventure.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer