Le Centre National de la Danse
vous informe :

Les entretiens de la danse
Karine Saporta

1995, 53', couleur, documentaire, danse, U-matic

Réalisation : Valérie Urréa
Conception : Mathilde Monnier, Geneviève Vincent
Chorégraphie : Karine Saporta
Production : Centre chorégraphique national de Montpellier Languedoc Roussillon


La réalité me déplaît, alors, sur scène, je recrée un monde, revendique Karine Saporta, chorégraphe et directrice du centre chorégraphique national de Caen. Avant la danse, elle a étudié la sociologie et la philosophie. Et depuis toujours, elle s'implique dans la photographie et le cinéma. Dans cet entretien, elle nous décrit ses différentes façons de recomposer le monde. Ses créations scéniques cherchent à faire le lien entre recherche artistique contemporaine et philosophie en mettant constamment en avant le concept d'impureté. Point d'orgue de cette tentative, la création de "L'Impure" en 1993, une chorégraphie violente posée contre la barbarie du monde. L'univers concentrationnaire sert de décor à la nudité des danseurs. Non meurtris, ceux-ci "parlent d'une cicatrice que nous ne portons pas". Les avis sur le spectacle furent et restent partagés, les représentations soulevant en creux une autre interrogation, celle de la représentation banalisée des horreurs d'aujourd'hui. Ce qui permet à Karine Saporta de situer son travail hors de tout courant, le reliant plutôt à la réalité politique.
Fabienne Arvers
CNC - Images de la culture

Fermer